Cap sur Devoxx

Java doit être libre

La semaine prochaine je serai à Anvers, pour Devoxx 2010, conférence qui grâce à Oracle est devenue le plus important rendez-vous de l’année dans le monde de Java.

Je pars donc dimanche matin vers Anvers, et je reviens vendredi prochain. J’espère avoir le temps d’écrire quelques billets en racontant la conf au jour le jour, mais ce qui est sûr c’est que je vais live-twitter mon séjour, avec le hashtag #devoxx.

En autre ordre de choses, Oracle persiste dans son attitude méprisable vis à vis de la communauté de logiciel libre autour de Java. Avec leurs actions, ils montrent soit une effroyable méconnaissance de l’écosystème Java et du logiciel libre en général, soit ce qui serait pire, une volonté acharnée de saborder le langage et la plate-forme même. Le dernier exemple, pas plus tard que mardi dernier, l’annonce de la future sortie de plusieurs versions de la machine virtuelle Java, afin de monétiser la JVM.

Afin de me joindre donc aux voix qui réclament que Oracle change d’attitude vis à vis de Java, je vais donc me suivre l’appel de James Gosling et porter pendant la conférence un t-shirt Java doit être libre. Sauf que à la place du Duke inspiré de celui de Gosling que j’avais préparé la dernière fois, cette fois je me suis amusé un peu avec Blender et j’ai préparé un Duke en 3D.

Java doit être libre

Avec du papier transfert et un fer à repasser (que je n’utilise que dans des occasions spéciales comme celle-ci), j’ai maintenant deux beaux t-shirts pour Devoxx 2010 !

Tags: , , ,

Un commentaire à “Cap sur Devoxx”

  1. Zerk Says:

    :-) c’est très chouette!
    (petit commentaire d’un développeur Java un peu déprimé par l’attitude lamentable d’Oracle… )

Leave a Reply


%d bloggers like this: