Bootcamp Android à l’ISEN

09-04-2014 par Horacio Gonzalez
LiB Geek

Le samedi 5 avril, le FinistJUG et le GDG Finistère, avec l’aide du Club Elec de l’< href="http://www.isen.fr/brest-rennes/">ISEN Brest ont organisé un nouveau Bootcamp d’Initiation à Android. Aux commandes, Stéphane Castrec et moi même, comme les fois précédentes.

Le pitch était aussi semblable aux fois précédentes :

Ca fait des mois que vous voulez vous mettre au développement Android. Vous avez regardé la doc, vous avez même téléchargé le SDK, vous avez peut-être même fait un HelloWorld, vous vous êtes dit que ça a l’air facile… mais vous n’êtes jamais allé jusqu’à développer une application avec. Manque de temps, plein d’autres choses à faire, manque de motivation pour démarrer. Car il faut reconnaître que se mettre au développement sur une nouvelle plate-forme tout seul dans son coin n’est pas évident, surtout quand la vraie vie s’en mêle.

Alors pourquoi pas vous réserver une journée pour franchir le cap et vous mettre pour de vrai au développement sur Android ?

Ce Bootcamp Android est l’opportunité pour le faire. Vous arrivez le matin équipés d’un ordinateur portable, avec Eclipse/Android Studio et une JVM pré-installés et vous partirez en fin d’après-midi en ayant développé une petite application Android et plus important encore, en ayant intégré les principes basiques du développement sur cette plate-forme.

Le Bootcamp Android est une introduction accélérée et pratique au développement Android. Vous allez apprendre, vous allez mettre les mains dans le cambouis, vous allez coder, vous allez enfin cocher la case Apprendre à coder sur Android dans votre ToDo-list.

Voici quelques photos de l’événement :

Bootcamp Android à l'ISEN samedi dernier
Bootcamp Android à l'ISEN samedi dernier
Bootcamp Android à l'ISEN samedi dernier
Bootcamp Android à l'ISEN samedi dernier

Voici les slides qui ont servi ce cadre pour la journée, les mêmes que la dernière fois (j’ai même oublié de changer la date…) :

Et les détails des exercices :

Le code source des exemple se trouve sur mon GitHub dans les dépôts AndroidBootcamp-HelloWorld et AndroidBootcampChat.

Tous à poil pour le 14 février

14-02-2014 par Horacio Gonzalez

Ca fait plusieurs jours que la polémique autour de la théorie de genre et les livres pour enfants qui soit disant en font la promotion m’agace énormément. Voir Jean-François Copé soutenir des discours qui me semblent sortis directement des années de Franco donne la chair de poule à l’espagnol que je suis, surtout lorsque je vois comme de l’autre côté des Pyrénées la droite espagnole est aussi proie de ces discours et mentalités rétrogrades.

C’est pour ça que lorsque j’ai lu le billet de Martin Vidberg Tous à poil pour le 14 février, j’ai eu envie d’apporter mon petit grain de sable à son initiative. Voici donc mon LostInBrittany à poil pour ce 14 février :

Tous à poil pour le 14 février

J’espère que Jean-François est content de tous les cadeaux que des dessinateurs amateurs et professionnelles l’avons fait pour la Saint Valentin…

Mes miniatures avancent

05-02-2014 par Horacio Gonzalez

La semaine dernière j’ai passé une commande chez Sculpteo, et si tout se passe bien je devrais la recevoir demain. L’idée est de voir si le résultat me convient et si c’est le cas, organiser la semaine prochaine une autre commande groupé avec deux ou trois potes intéressés.

Pour réduire le coût, j’ai groupé ce que je voulais commander en deux objets : un pack de quatre Quatrième Docteurs et un pack de douze Cybermen. Et lorsque je dit groupé j’aurais dû dit pacagé, car plus que Cybermen ils ressemblent à des sardines en boîte :

J’ai aussi réussi à finir ma TARDIS, après plusieurs jours où j’avais du mal à avancer. Comme pour tout objet en version narizon, l’un des challenges était de déformer assez ses proportions pour que son look ait bien avec les narizones mais pas trop pour qu’elle reste reconnaissable Avant de démarrer j’ai cherché de l’inspiration en regardant la FANDIS d’Airus, que je trouve excellente.

Comme la TARDIS toute seule est un peu ennuyante, je ne vais pas vous montrer un render tout simple, j’ai décidé de faire une petite mise en scène. J’ai très envie de tester mes figurines avec le jeu de figurines, alors j’ai fait un render d’un petit diorama d’une scène qu’on pourrait trouver dans le jeu : le pauvre Quatrième Docteur qui sort de la TARDIS et qui se tope nez à nez avec trois Cybermen a l’air pas trop sympatique.

Why did I get out?

Voici vous avez un autre render en monochrome que je trouve assez agréable :

Why did I get out?

Lorsque j’aurai reçu ma commande je ne manquerai pas de vous montrer quelques photos.

Please stand by, you will be upgraded

27-01-2014 par Horacio Gonzalez

Le Quatrième Docteur se sentait très seul, j’ai donc décidé de lui fournir un peu de compagnie… même si je pense que lorsqu’il verra la compagnie il va regretter sa solitude.

Le weekend dernier j’ai donc trouvé un peu de temps pour modéliser l’un des plus classiques ennemis du Docteur, les Cybermen. Comme d’habitude, il est fait en Blender et je vais l’envoyer imprimer en 3D chez Sculpteo.

Cyberman
Cyberman

Et maintenant le face à face entre les deux narizones. Le pauvre Quatrième Docteur a intérêt à chercher une façon d’éviter que le Cyberman ne l’efface

4th Doctor vs Cyberman

La prochaine étape sera la finalisation du TARDIS et ensuite j’enverrai le tout chez Sculpteo. Si tout se passe comme prévu, dans quinze jours je pourrai jouer ma première partie du jeu de figurines du Dr Who en utilisant mes propres figurines.

Comme la dernière fois, j’ai aussi posté le Cyberman en anglais sur Playtesting.org et et en espagnol sur Narizones.net. Trois blogs, trois langues, les Cybermen se propagent…

Il y a un Docteur dans la salle ?

23-01-2014 par Horacio Gonzalez

Ca faisait des mois que j’avais délaissé l’une de mes activités favorites, le modélisation et impression en 3D de miniatures, mes narizones. La semaine dernière j’ai eu quelques moments à moi sans être ni trop fatigué ni pris par d’autre chose, et du coup, j’ai eu envie de me relancer dans un projet qui me trottait dans la tête depuis quelque temps : une version narizon de Doctor Who.

L’idée est de me faire des miniatures de modéliser quelques un des personnages de la série (des incarnations du Docteur, des compagnons, des ennemies) pour jouer au jeu de figurines non officiel de Dr Who. Comme d’habitude, je compte modéliser les figurines avec Blender, les imprimer chez Sculpteo et les peindre.

J’ai commencé avec celui que pour moi est le Docteur le plus caracteristique, le Quatrième Docteur, celui qui m’a fait accrocher à la série quand j’était petit. Avec ses cheveux frisés, son vieux chapeau et son interminable écharpe, le 4ème est pour beaucoup le prototype du Docteur.

et voici donc le Quatrième Docteur en version narizon :

The 4th Doctor

Je pense que je l’enverrai imprimer la semaine prochaine, quand j’aurai réussi à finir d’autres personnages… et un TARDIS, bien entendu !

The 4th Doctor

J’ai aussi posté le Docteur sur Playtesting.org et Narizones.net, bien entendu. Trois blogs, trois langues, un même Docteur…

Durog Gurog

14-01-2014 par Horacio Gonzalez

La semaine dernière je vous parlais de Playtesting.org, mon blog de jeux de rôles récemment rené de ses cendres. Aujourd’hui je reviens sur le sujet avec des autres cartes que j’y posté. L’ensemble des cartes commence à dessiner une future campagne de D&D, autour d’une ville Naine, Durog Gurog. Pour l’instant il ne s’agit que de petits donjons, jouables dans une séance et très vieille école.

Les tombes de Durog Gurog

Dans les montagnes près de la ville Naine de Durog Gurog on trouve les tombes de deux seigneurs Nains oubliés depuis des siècles. Plusieurs fois pillées, sans aucun trésor à voler, les tombes gisent vides et abandonnées… du moins au premier abord.

Car derrière des portes dérobées, les tombes cachent des secrets qui devraient rester oubliées, et dans les profondeurs des cavernes sous les tombes, une ancienne présence malefique se réveille…

Les tombes de Durog Gurog

Le monastère de Kharas

Pas loin de la ville Naine de Durog Gurog on peut trouver les ruines de l’ancien monastère de Kharas. Les sables du temps ont presque effacé toute trace de son histoire, et tout ce que les érudits Nains peuvent dire de Kharas c’est qu’il était une petite congrégation de moines-miniers adorant Ulaa, déesse Naine des collines, montagnes et pierres précieuses. Selon ces érudits, le fondateur de la congrégation avait trouvé un puissant artefact, le Cœur d’Ulaa, et il avait créé la communauté autour de lui.

Personne ne connaît ce qui est arrivé au monastère et à sa communauté, mais le bâtiment et les tunnels creusés par les moins sont resté à l’abandon pendant des décennies, avec une réputation de lieux hantés. Cependant la maîtrise de l’art de la construction des Nains qui l’ont bâti était légendaire, et l’ensemble est presque intact. C’est d’ailleurs ce bon état et son potentiel défensif qui ont poussé Mourga le Sauvage, chef d’une tribu de Gnolls, à choisir Kharas comme leur nouvelle tanière.

Depuis leur arrivée à Kharas, les Gnolls sont devenus de plus en plus courageux, et leurs attaques de plus en plus sauvages. Leurs raids ont déjà détruit plusieurs fermes près de Durog Gurog, et les corps mutilés de leurs victimes ont semé la panique et l’haine dans la ville. La tête de Mourga a été mis à prix, mais aucune des bandes d’aventuriers qui ont essayé de le capturer n’y sont parvenus.

Ce que les habitants de Durog Gurog ne savent pas c’est que Mourga a pris la main sur le Cœur d’Ulaa, et que son pouvoir grandit avec les sacrifices sanglants des victimes des raids. Si personne ne l’arrête, il se peut bien que Mourga soit bientôt trop puissant pour être vaincu…

Le monastère de Kharas

Rappel à la vie pour un blog défunt

08-01-2014 par Horacio Gonzalez

Il y a longtemps j’avais un petit blog dédié expressément aux jeux de rôles, Playtesting.org. Mais la Vie RéelleTM étant ce qu’elle est, le blog a stagné et flotté peu à peu vers les limbes de l’oublie…

Il y a quelques semaines, j’ai commencé à jouer avec Ghost, une nouvelle plateforme de blog basé sur Node.js, et j’ai voulu la tester sur un vrai blog. Au même temps, j’avais dessiné quelques cartes pour des jeux de rôles, dans le style du grand Dyson. Et du coup, quelque part dans mon cerveau, une lumière s’est allumée

J’ai donc lancé un sort de Rappel à la vie pour ramener Playtesting.org de sa tombe et je l’ai insufflé une nouvelle vie sur un moteur Ghost.

Et ensuite j’ai commencé à poster des cartes…

J’ai d’abord posté quelques un de mes Post-It-Morphs, des géomorphes fait sur des Post-It. Je me suis inspiré, bien entendu du projet des géomorphes de Dyson, en essayant de créer des pièces intéressantes capables de générer des donjons amusants.

Noche de Reyes

05-01-2014 par Horacio Gonzalez
Lib à Noël

Une fois de plus, on est le 5 janvier, la nuit des Rois Mages, la Noche de Reyes.

Cette année ça fera 15 ans que je suis arrivé en France, et malgré cela je continue à trouver étrange de voir comme la Noche de Reyes (la Nuit des Rois, la nuit avant l’Épiphanie), une nuit si magique en Espagne, passe ici inaperçue. On est le 5 janvier, les fêtes ne sont déjà qu’un souvenir, les décorations commencent à être enlevées, et je me sens en décalage car pour moi Noël ne finit que le 6 janvier, avec l’arrivée des Rois Mages et leurs cadeaux.

Et oui, cette nuit c’est la nuit des Rois Mages, la nuit la plus attendue par les enfants espagnols. Car en Espagne, la tradition dicte que ce sont les Rois Mages qui amènent les cadeaux aux enfants, et non le vieux bonhomme barbu habillé en rouge. Et oui, comme espagnol que je suis, je suis attaché à la tradition de los Reyes Magos, les Rois Mages qui arrivent du lointain Orient avec des chameaux chargés des cadeaux pour les enfants qui on été sages, et du charbon pour les enfant qui l’ont été moins.

Bizarrement, cette année je ne fait rien de spécial pour cette nuit, la période de Noël a été assez dense et ce soir je pense que je vais finir par faire une nuit blanche en finissant de préparer des choses pour la démo de Cityzen Data au CES de Las Vegas. C’est la première année que cela m’arrive, et vu comme je commence à regretter, c’est aussi la dernière. Surtout que même si ma fille aînée est déjà grande, le petit aura presque trois ans l’année prochaine, une age à laquelle il sera déjà sensible à la magie de cette nuit. Et étant donné que je tiens à qu’il aie la double culture, il faudra aussi qu’il profite du double de cadeaux, à Noël et aux Rois…

Noche de Reyes

Alors, pour ceux qui comme pour moi cette Nuit des Rois est remplie de souvenirs d’enfance, d’attente, d’espoir et de bonheur, je vous souhaite de trouver demain matin plein de cadeaux à côté de vos souliers…

¡Feliz Año Nuevo!

01-01-2014 par Horacio Gonzalez
Lib à Noël

Un billet rapide (fatigue post-réveillon oblige) pour vous dire simplement :

Happy New Year!

Bonne Année !

¡Feliz Año Nuevo!

Avec mes meilleurs vœux pour cette année 2014

Bootcamp d’Initiation Android à la Cantine Brestoise

10-12-2013 par Horacio Gonzalez
LiB Geek

Le samedi 30 novembre, dans le cadre de la préparation au Startup Weekend Brest, le FinistJUG et le GDG Finistère ont organisé un nouveau Bootcamp d’Initiation à Android. Aux commandes, Stéphane Castrec et moi même, comme les fois précédentes.

Le pitch était aussi le même :

La Cantine Numérique Brestoise, le GDG Finistère et le FinistJUG proposent une séance d’initiation à la création création d’application mobile sous Android.

Ca fait des mois que vous voulez vous mettre au développement Android. Vous avez regardé la doc, vous avez même téléchargé le SDK, vous avez peut-être même fait un HelloWorld, vous vous êtes dit que ça a l’air facile… mais vous n’êtes jamais allé jusqu’à développer une application avec. Manque de temps, plein d’autres choses à faire, manque de motivation pour démarrer. Car il faut reconnaître que se mettre au développement sur une nouvelle plate-forme tout seul dans son coin n’est pas évident, surtout quand la vraie vie s’en mêle.

Alors pourquoi pas vous réserver une journée pour franchir le cap et vous mettre pour de vrai au développement sur Android ?

Ce Bootcamp Android est l’opportunité pour le faire. Vous arrivez le matin équipés d’un ordinateur portable, avec Eclipse/Android Studio et une JVM pré-installés et vous partirez en fin d’après-midi en ayant développé une petite application Android et plus important encore, en ayant intégré les principes basiques du développement sur cette plate-forme.

Le Bootcamp Android est une introduction accélérée et pratique au développement Android. Vous allez apprendre, vous allez mettre les mains dans le cambouis, vous allez coder, vous allez enfin cocher la case Apprendre à coder sur Android dans votre ToDo-list.

La séance s’est très bien passé, avec plus d’une trentaine de passionnés, dont la moitié des étudiants (l’ISEN et Télécom Bretagne en force). L’accueil à la Cantine Brestoise a été aussi chaleureux et agréable que d’habitude, et même si on arrivait aux limites de capacité de la salle, côté logistique tout a été parfaitement organisé (merci encore une fois à Jessica pour son aide !).

Voici quelques photos de l’événement :

Bootcamp Android
Bootcamp Android
Bootcamp Android
Bootcamp Android
Bootcamp Android

Voici les slides qui ont servi ce cadre pour la journée :

Et les détails des exercices :

Le code source des exemple se trouve sur mon GitHub dans les dépôts AndroidBootcamp-HelloWorld et AndroidBootcampChat.

Et n’oubliez-pas que samedi prochain, 14 décembre, nous organisons la suite de ce Bootcamp, un Bootcamp avancé Android, aussi dans le cadre de la préparation au Startup Weekend Brest.


%d bloggers like this: